SUITE DE LA TABLE DES MATIÈRES DES CAHIERS DE L'ATELIER TRANSACTIONNEL

Cahiers destinés à un public de professionnels

 

I. LES DOUZE CLÉS DU TRAITEMENT DE L'HOMME DOMINANT, CONTRÔLANT, VIOLENT         1. Contexte social favorable - 2. Portrait de l'homme dominateur - 3. Zones principales des incompétences apprises. - 4. Traiter les peurs inavouées, "inavouables". - 5. Caractéristiques communes à ces hommes. -        6.  Pourquoi les traiter ? - 7. Les douze clés du traitement de l'homme dominateur. - 8. Astuces pour le thérapeute.

II. QUITTER L'ALLIANCE PARADOXALE : 1. Le problème de l'alliance paradoxale. - 2. Présentation du patient. - 3. La toxicité de la famille d'origine. - 4. Les familles pratiquant l'inversion des devoirs intergénérationnels. - 5. La ténacité des ajustements de survie faits à un très jeune âge. - 6. Le traitement de l'alliance paradoxale. - 7. Nouvelle forme du contrat thérapeutique. - 8. Description "vécue" du résultat final visé. - 9. "Annonce à la famille" dans le futur. - 10. Réactions de tous les membres de la famille d'origine à cette annonce et interventions résolutives. - 11. Points du vues théorique, conceptuel et technique.

III. GESTION DE L'ALLIANCE THÉRAPEUTIQUE : UN MODÈLE : 1. Place et importande de la relation dans la psychothérapie. - La double nécessité : l'alliance et la distance. - Les deux axes de la relation : proximité-distance et similitude-différence. - Les quatre zones de positionnement relationnel. - Les opérations typiques de ces quatre zones. - Les règles de circulation entre ces quatre zones. - Rapport avec le diagnostic du patient.  - Raapport avec la gravité du sujet abordé. - L'alliance thérapeutique dans ces quatre zones. - Terminer la psychothérapie.

IV. LE TRAITEMENT DE LA PERSONNALITÉ BORDERLINE :  1. Problèmes spécifiques à ce diagnostic. - 2. Frontières du Moi poreuses. 3. Nécessité d'un cadre thérapeutque suffisamment ferme. - 4. La confrontation aimante, ou empathique. - 5. Enseigner la ditinction entre les pensées, sentiments, croyances, espérances, craintes, et la réaliité. 6. Intégration de la réalité, même déplaisante. 7. Concevoir et définir ensemble la fin de la thérapie. 

V. UNE CONCEPTION DE LA PERSONNALITÉ SAINE : 1. Note sur l'absence d'une référence générale sur la santé mentale. - 2. Les treize constituants d'un Moi permettant de bien conduire sa vie : a) Un système de réalité suffisant ;  b) La définition autonome de son identité ;  c) Établissement du narcissisme de base ;  d) La proclamation de sa valeur et de sa légitimité entières ;  e) La fermeture des frontières de son Moi ;  f) L'instauration de sa résilience ;  g) Construction d'un bon interface avec autrui ;  h) Aceptation de ses limites, vulnérabilités, imperfections ;  i) Prendre et maintenir une postion active et réactive ;  j) Adopter le cap vers la curiosité et l'enthousiasme ;  k) Instauration d'un système moral avec l 'internalisation de ses règles ;  l) Cohérence avec son positionnement spirituel ;  m) Intégration de sa mortalité.